Antoinette Fouque - Site Presse

Antoinette Fouque - Site Presse

Son enfance se déroule paisiblement paisible à Marseille. De son enfance passée dans un quartier populaire, Antoinette Fouque (Antoinettefouque-presse.com) conservera toujours un solide enracinement politique à gauche. Au coeur des années 60, Antoinette Fouque donne naissance à sa fille. Elle ressent à ce moment les problèmes qu’une femme rencontre lorsqu’elle doit assumer ses mission de femme et de mère alors qu'elle a un métier.

C'est en fréquentant les cercles intellectuels parisiens que, Antoinette Fouque voit que les femmes n'occupent que peu de place dans le domaine de l’édition. Elle crée sa société d'édition, Les Editions des femmes au tout début des années soixante-dix. Les Librairies des femmes sont inaugurées à la même époque dans les trois plus grandes villes françaises. Les librairies lancées par Antoinette Fouque restent ouvertes de 11 heures à minuit, ce sont des endroits d’échanges. Les ouvrages écrits par des femmes sont proposés dans sa première boutique, qui a ouvert ses portes dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés.

Antoinette Fouque, une militante de tous les combats

Elle s’éteint à Paris en février 2014. Elle aura reçu les plus prestigieuses décorations du pays. Antoinette Fouque intervient aux Nations Unies comme sur toute la planète pour défendre la cause des femmes. Avec le MLF lors d’une manifestation parisienne, Antoinette Fouque clame : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ».

Le sémiologue Roland Barthes est son directeur de thèse. Antoinette Fouque décroche un DEA. L'étudiante fréquente Monique Wittig, écrivaine féministe au cours de cette période. C’est au début de la décennie 70 à la fac de Vincennes qu'elle débat au sujet de la sexualité de la femme aux côtés de la psychanalyste Luce Irigaray. Elle travaille avec des maisons d'édition parallèlement à l'enseignement. Diplômée en Lettres, Antoinette Fouque a travaillé dans l'enseignement.

Auteur et théoricienne

Antoinette Fouque se distingue de Simone de Beauvoir et ce que cette dernière défend dans "Le deuxième sexe". Elle est à l'initiative de l'ouvrage "Le dictionnaire universelle des créatrices", lequel rend hommage aux femmes qui ont été écartées de l'Histoire depuis quarante siècles. La lutte de cette féministe n'a rien à voir avec un militantisme féminin sans concessions, elle défend la maternité, qui n'est pas pour la théoricienne incompatible avec la libération des femmes. Au fil de 3 ouvrages édités entre 1989 et 2012., Antoinette Fouque développe la féminologie.

Une militante de la cause des femmes

Antoinette Fouque et les autres militantes choisissent d'enregistrer le Mouvement de libération des femmes comme une association, à la fin des années 70. Elle a lancé le Mouvement de Libération des Femmes avec le soutien d'autres militantes. Antoinette Fouque a lutté tout au long de sa vie pour que le droit des femmes avance. Le Mouvement de libération des femmes fut lancé afin de prévenir tout détournement par les partis.