Antoinette Fouque - Les éditions des femmes

Antoinette fouque - les éditions des femmes

Antoinette Fouque, de Marseille à Paris

Antoinette Fouque (Visitez la page Antoinettefouque-desfemmes.com de Antoinette Fouque) conservera toute sa vie un solide ancrage à gauche de son enfance passée dans un quartier ouvrier. Son enfance se passe paisiblement tranquille dans la cité phocéenne. Antoinette Fouque a vu le jour à Marseille.

Son engagement politique

Au Parlement européen, Antoinette Fouque est nommée vice-présidente de la commission des droits de la femme. Plus que jamais active, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie créée à l'initiative d'Antoinette Fouque soutient la gauche, qui relaie le combat des femmes. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie se bat pour le concept de la parité hommes-femmes.

Antoinette Fouque ne se reconnait pas dans l'existentialisme défendu par Simone de Beauvoir. La théoricienne présente une authentique aversion pour les noms en "-isme", qui réfèrent à une théorie. Elle imagine en conséquence le terme "féminologie". Dans les pages de 3 ouvrages écrits entre la fin des années 80 et le début des années 2010, Antoinette Fouque explique la féminologie.

Avec plus de 600 livres dédiés à la pensée féminine, la maison d’édition d’Antoinette Fouque permet à de multiples auteurs de se faire un nom. Avec sa maison d'édition, Antoinette Fouque promeut la littérature féminine. Cette femme de lettres lance sa propre maison d'édition, baptisée Les Editions des femmes au début des années soixante-dix. Les Librairies des femmes ouvrent au même moment.

A la fin des années 60, Antoinette Fouque suit les séminaires de Jacques Lacan, réputé psychanalyste. La jeune femme a été enseignante après avoir décroché son diplôme Lettres. En 1972 à l'université de Vincennes, Antoinette Fouque participe à des débats sur la sexualité de la femme sous la houlette de Luce Irigaray, philosophe féministe.

Pour Antoinette Fouque, la femme du soldat inconnu est encore plus inconnue que lui. Elle le clame lors d'une manifestation du Mouvement de libération des femmes sous l'Arc de Triomphe. Elle s’engage aux côtés d'Aung San Suu Kyi face à la dictature au Myanmar. A l'ONU et sur toute la planète, Antoinette Fouque diffuse la parole de la cause des femmes. Elle s’éteint au début de l'année 2014. Elle avait auparavant reçu les plus prestigieuses décorations françaises.